Salvador Dali

salvador-dali-portrait-atelier
Salvador Dali dans son atelier

Salvador Dali

1904 - 1989

Salvador Dalí est un peintre surréaliste espagnol, sculpteur, graphiste et designer, parmi les plus grands artistes du xxe siècle. Dali entre en 1922 à l'École des beaux-arts de Madrid, après avoir traversé les mouvements du cubisme, du futurisme et de la peinture métaphysique, il rejoint les surréalistes en 1929. Cette rencontre avec le surréalisme libère son extraordinaire puissance créative : Dalí peint des animaux fantastiques, des êtres déformés, des objets à la fois durs et mous (comme les fameuses montres « coulantes »)… Ses thèmes de prédilection sont la mort, l'érotisme, la putréfaction... Le peintre travaille beaucoup en trompe l’œil (ex: Lincoln Gala, qui est une œuvre en trompe l’œil où l'on peut à la fois voir sa muse, Gala mais aussi,sous un autre angle, le président Lincoln). Parallèlement à son oeuvre Dalí organise autour de lui-même un véritable culte de la personnalité. En 1939, il est exclu du mouvement surréaliste pour ses déclarations en faveur d'Hitler ou de Franco. Il continue pourtant à en être l'une des figures de marque. Il créé son propre musée en 1974, le Teatre-Museu Gala Salvador Dalí.

salvador-dali-le-grand-masturbateur

Le grand masturbateur - 1929

Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid, Espagne

salvador-dali-la-persistance-de-la-mémoire

La persistance de la mémoire - 1931

The Museum of Modern Art, New York, USA

salvador-dali-bacchanale

Bacchanale - 1939

Collection privée

salvador-dali-enfant-géopolitique-observant-la-naissance-de-homme-nouveau

Enfant géopolitique observant la naissance de l'homme nouveau - 1943

The Salvador Dali Museum, St Petersburg en Floride, USA

salvador-dali-crucifixion

Crucifixion - 1954

The Metropolitan Museum of Art, New York, USA

Portrait de Salvador Dali en vidéo, apprenez-en plus sur sa biographie et sur ses oeuvres  

Achetez une copie de qualité d'un tableau de Salvador Dali : votre tableau à partir de 209 euros ! 

Écrire commentaire

Commentaires : 0