Wolgang Beltracchi

Wolfgang BELTRACCHI

Né en 1951

Wolfgang Fischer, né Wolfgang Fischer à Höxter en Rhénanie-du-Nord-Westphalie en 1951, a toujours baigné dans l'art. Son père, auquel il prête parfois main-forte, gagne sa vie en restaurant des œuvres dans les églises où le jeune Wolfgang passe des heures. Son père, constatant les progrès de sa progéniture, le met au défi, à l’âge de 14 ans, de reproduire une œuvre de Picasso. Dans son autobiographie , Wolfgang raconte que son père, tellement sidéré par la perfection de la reproduction, arrêta de peindre durant plusieurs mois.

 

Capable, dès l’âge de 14 ans, d’imiter Picasso à la perfection, Wolfgang Beltracchi a trompé les plus grands experts d’œuvres d’art pendant des années.en se procurant notamment du matériel d'époque (canevas et matériaux âgés). 

Beltracchi se documente, repère les œuvres devenues introuvables, et les recrée. Méticuleux, il parcourt les brocantes pour y dénicher des tableaux du début du siècle et les efface pour en récupérer la toile et le châssis. Il s’immerge aussi dans les biographies des artistes qu’il reproduit afin de se rapprocher le plus possible de leur état d’esprit. Raoul Dufy était gaucher ? Il peindra donc de faux Dufy de la main gauche. Il devient un spécialiste de Max Ernst, et produire un faux de ce peintre ne lui prend que quelques heures.

Parmi les artistes qu’il aimait le mieux imiter, on compte Max Ernst, Georges Braque et Fernand Léger, ainsi que plusieurs autres surréalistes et expressionnistes ayant connu leur succès au 20e siècle. Pendant plus d’une décennie, des experts d’art, des galeristes et collectionneurs s’émerveillaient de voir apparaître de nouveaux chefs d’œuvres, alors qu’ils ne faisaient, en réalité, que se procurer les tableaux de Beltracchi. Ses œuvres ont été exposées dans des musées de renom, dont, par exemple, le Metropolitan Museum of art de New-York.

Pour cela, Wolfgang offrait à ses créations des pedigrees impeccables. Il contrefaisait étiquettes et tampons, produisait même des photos « d’époque » dans lesquelles Hélène, se faisant passer pour sa grand-mère, posait devant les tableaux d’une prétendue collection familiale. Un troisième complice, le Comte Otto, se chargeaient de vendre les oeuvres.

Une des peintures de Max Ernst a ainsi été vendu 4 millions d'euros à Cologne. Il a fait 300 peintures différentes en 40 ans, d'une centaine de peintres différents.

  

Durant plus de trente ans, Wolfgang Beltracchi a réussi à berner le monde de l’art en produisant des dizaines de faux tableaux.
Durant plus de trente ans, Wolfgang Beltracchi a réussi à berner le monde de l’art en produisant des dizaines de faux tableaux.

«Je sais, je me suis mal conduit. Mais je dois avouer que c'était vraiment amusant»

confesse sans fard et un brin provocateur Wolfgang Beltracchi, l'un des plus grands faussaires de l'histoire de l'art, lors de son procès à Cologne, en 2011. Il était jugé avec sa femme Hélène et leur complice pour le plus important trafic d'œuvres d'art en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale. C'est ce qui a valu aux époux Beltracchi d'être surnommés les « Bonnie and Clyde de l'art » dans les médias.

 

Il n'a pas été trahi par ses coups de pinceau. Le faussaire était si bon que même la veuve de Max Ernst a déclaré que Beltracchi avait peint la plus belle forêt de son mari. Les experts ont également pensé que les peintures étaient des originaux et de véritables chefs-d’œuvre.

La négligence de Beltracchi l'a finalement révélé. Sur une peinture supposée être une œuvre de 1914 par Heinrich Campendonk, il utilise du blanc de titane, bien que la peinture n’existe pas encore à l’époque.

Démasqués en 2010, ils ont été condamnés à six et quatre ans de prison, peines effectuées en semi-­liberté grâce à un accord avec le tribunal allemand qui les jugeait. Elargis depuis peu, ils cèdent intégralement les droits des livres et des documentaires qu’ils produisent. Les collectionneurs ­s’arrachent les tableaux que Wolfgang peint désormais sous son nom, mais dans différents styles

 

Une de leurs « preuves » : la vieille dame pose devant les toiles acquises dans les années 1930. Mais la fausse collectionneuse est Helene, sur une photo vieillie de cinquante ans.
Une de leurs « preuves » : la vieille dame pose devant les toiles acquises dans les années 1930. Mais la fausse collectionneuse est Helene, sur une photo vieillie de cinquante ans.

Lors d'une présentation de presse pour une exposition, un journaliste britannique a demandé s'il pouvait garantir qu'il ne le ferait plus jamais. Beltracchi répondit, non sans humour : "Oui. Je n'utiliserais certainement plus jamais de blanc de titane." 

Biographie et exemples de peintures de Beltracchi

Achetez une copie de qualité d'un tableau de Wolfgang Beltracchi  votre tableau à partir de 299 euros !

 

Vous avez aimé ? Aidez-moi à faire connaître Portrait Peinture, site spécialisé dans la peinture personnalisée, en partageant avec vos amis. Un petit commentaire est toujours apprécié, et sans censure.


Dix grands peintres méconnus

 

 

Peintre précédent : Akiane Kramarik                                                                  Peintre suivant :  Octavio Ocampo


Écrire commentaire

Commentaires: 0