Jacques Louis David

Peinture de Jacques Louis David : Autoportrait (1794), Musée du Louvre, Paris
Autoportrait (1794) du peintre Jacques-Louis David

Jacques-Louis David

1748-1825

Jacques-Louis David, né le 30 août 1748 à Paris et mort le 29 décembre 1825 à Bruxelles, est un peintre français de style néoclassique, qui fut notamment peintre officiel du Premier Empire à partir de 1804 et dut s'exiler à Bruxelles en 1816, pendant la Seconde Restauration à cause de son activité politique pendant la Convention.

 

En 1774, il obtient le prix de Rome et part étudier en Italie. Il revient à Paris en 1780 où il peint des sujets antiques dans le style néoclassique. 

Lorsque David revient en France, en 1780, il a acquis une maturité qui éclate dans son tableau Bélisaire reconnu par un soldat (1781), puis dans celui qui marque son entrée à l'Académie royale de peinture (1784), la Douleur et les regrets d'Andromaque sur le corps d'Hector.

 

Le néoclassicisme apparaît vers la fin du XVIIIe siècle. Jacques-Louis David s'inspire notamment de la légendaire Rome antique et se base sur de sérieuses études archéologiques. Il y a une recherche de perfection et de vertu. Les peintres vont même jusqu'à modifier la réalité pour la rendre plus parfaite.

Pendant la Révolution, David joue un rôle important dans la vie artistique française : élu député de la Convention en 1792, membre du Comité d’Instruction publique, il est le principal ordonnateur des fêtes révolutionnaires. Régicide, montagnard proche de Robespierre, il devient membre du Comité de sûreté générale. Il connu notamment François Hodler qu'il aida à obtenir un logement et un atelier au Louvre.

Emprisonné après la chute de Robespierre, il est libéré en 1792 et devient peintre officiel de l'Empire en 1804.

 

Sous la Restauration, son passé de révolutionnaire régicide et d'artiste impérial lui vaut d'être exilé. Il se réfugie à Bruxelles et continue jusqu'à sa mort en 1825 son activité artistique.

A Bruxelles, Jacques-Louis David exerça une influence considérable sur l'école belge; il eut quelques brillants disciples, entre autres François Navez, qui a fait de lui un beau portrait (Bruxelles). 

 

Son œuvre est exposée dans la plupart des musées d'Europe et aux États-Unis, et pour une grande partie au musée du Louvre. Elle est constituée principalement de tableaux d'histoire et de portraits. Il fut un maître pour deux générations d’artistes, venues de toute l’Europe pour se former dans son atelier qui, à son apogée, comptait une quarantaine d’élèves, dont Girodet, Gérard, Gros et Ingres furent les plus réputés.

 

Il fut l’un des artistes les plus admirés, enviés et honnis de son temps, autant pour ses engagements politiques que pour ses choix esthétiques. Avec Ingres et Gros, il fait parti des principaux peintres du néoclassicisme

Peinture de Jacques Louis David

Peinture de Jacques Louis David : Bélisaire demandant l'aumône, 1780

Bélisaire demandant l'aumône par Jacques-Louis David

1780

Peinture de Jacques Louis David : Le Serment des Horaces, 1784-1785

Le Serment des Horaces par Jacques-Louis David

1784-1785 

Peinture de Jacques Louis David : Marat assassiné, 1793

Marat assassiné 

1793

Peinture de Jacques Louis David : le Sacre de Napoleon

Le Sacre de Napoléon

1808

Peinture de Jacques Louis David : La Distribution des Aigles (1810)

La Distribution des Aigles 

1810

Autres peintures de Jacques Louis David

Achetez une copie de qualité d'un tableau de Jacques Louis David votre tableau à partir de 299 euros !

 

Vous avez aimé ? Aidez-moi à faire connaître Portrait Peinture, site spécialisé dans la peinture personnalisée, en partageant avec vos amis. Un petit commentaire est toujours apprécié, et sans censure.


Dix grands peintres méconnus   

 

Peintre précédent : François Gérard


Écrire commentaire

Commentaires: 0